Bannière

Notre généalogie, notre village et plein d'autres choses............

Notre généalogie, notre village et plein d'autres choses............

Listes eclair



lectures

Les paysans de l'Yonne pendant la révolution
Ouvrage collectif
société d'études et de recherches "Paysans 89"

En ligne

Nous avons 6 invités en ligne
Accueil / Saint Omer
Voyage à Saint Omer
Écrit par Webmaster   
Mardi, 10 Juin 2008 17:26

Pays de nos ancêtres.


( Saint Omer - Pas de Calais )

Séjour à Saint Omer (Avril 2000)

Toute mon enfance, mes grands parents maternels, Lucienne DELDREVE et son mari, Léon PROVENCE m'ont conté des récits évoquant Saint Omer. Il y avait évidemment beaucoup de nostalgie dans ces récits et, bien souvent pointait un réel espoir, pour eux d'y retourner (ce qui se réalisa).
Pour ma part, ce sont les recherches généalogiques qui décidèrent d'un court séjour à saint Omer. L'accueil y fut très chaleureux et la visite des plus agréable, avec un remerciement tout particulier au personnel des archives municipales.

Sur les traces de nos ancêtres

 

Impasse du Chapelet



Décès de Louis MONSIGNY
L'an 1900, le 26 décembre, 5h 15 minutes du soir, en la mairie de St Omer, arrondissement du dit (Pas de Calais) par devant nous Louis VASSEUR, premier adjoint, remplissant par délégation spéciale du maire les fonction d'officier d'état civil, ont comparu : Louis BROUART, cordonnier, âgé de 57 ans et Pierre RAMELOT, sans profession, âgé de 62 ans, tous deux domiciliés en cette ville, lesquels nous ont déclaré qu'hier à 8h du soir est décédé : Louis MONSIGNY, marbrier, âgé de 60 ans 6 mois, né à St Omer le 23 juin 1840, époux : de Julie Louise MONSIGNY, lingère, domiciliés tous deux à St Omer, fils : des feus Louis Dominique MONSIGNY et Adeline Sophie COUTURA . Nous étant assuré de sa mort par notre transport en sa demeure rue St Bertin (Impasse du Chapelet)


MONSIGNY Pierre Alexandre (1729-1817)

La famille MONSIGNY serait originaire de Sardaigne et se serait fixée aux Pays-Bas vers 1500.
Pierre Alexandre MONSIGNY, né le 17 octobre 1729, est le fils illégitime de Nicolas MONSIGNY et de Marie Antoinette DUFRESNES (2ème épouse) qui se marièrent le 7 février 1730 à Fauquembergues.
après la mort de son père,Louis Alexandre part pour Paris en 1749.En 1768, il est maître d'hôtel du Duc d'Orléans.Il se marie en 1784 avec Amélie Françoise CHAPELON de VILLEMAGNE. La révolution lui enleva tous ses avantages et la presque totalités de ses économies.
Louis XVIII, en 1815, le nomma membre de la Légion d'Honneur et le décora du cordon de l'Ordre de Saint Michel en 1816. Il mourut le 14 janvier 1817 à Paris, 174 faubourg St Martin. ses funérailles furent célébrées dans l'église Saint Laurent sa paroisse. M. QUATREMERE de QUINCY a lu ensuite un éloge de MONSIGNY lors de la séance publique de l'académie des Beaux-Arts.
On a douté longtemps si MONSIGNY était de Saint Omer ou de Fauquembergues. Plusieurs bourgeois de ce nom existaient dans les deux cités. HENNEBERT, l'un des historiens de la province d'Artois disait en 1788 :"MONSIGNY, natif de Saint Omer ....." en fait, comme nous l'avons écrit plus haut, il est né à Fauquembergues.
Extrait de : Biographie de la ville de Saint Omer (bibliothèque de saint Omer - 40947)

Légende familiale? ma grand mère a toujours affirmé que ce MONSIGNY là était un cousin .....tout reste à prouver !!

 







Le p'tit quinquin (l'chanson dormoire)
REFRAIN

Dors, min p'tit quinquin, min p'tit pouchin ,min gros rojin
Te m'fras du chagrin si te n'dors point qu'a d'main
1
Ainsi l'aut'jour eun pauv' dintelière
In amiclotant sin p'tit garchon
Qui d'puis tros quarts d'heure n'faijot qu'braire,
Tachot d'lendormir par eun' chanchon.
Ell'li dijot: min Narcisse,
D'main t'aras du pain d'épices
Du chuc à gogo si t'es sache et qu'te fais dodo!

refrain
2
Et si tem'laich' faire eun' bonn' semaine,
J'irai dégager ti biau sarrau
Tin patalon d'drap , tin giliet d'laine…
Comme un p'tit milord te s'ras farau!
J't'acat'rai l'jour de l'ducasse
Un porichin il' cocasse,
Un turlututu
Pour jouer l'air du capiau-pointu…

refrain
3
Nous irons dins l'cour Jeannette-à-Vaques,
Vir les marionnett's. Comme te riras,
Quand t'intindras dire : " un doup " pou' jacques !
Pa d'porichinell' qui parl' magas.
Te li mettras din s'menotte,
Au lieu d'doupe, un rond d'carotte !
It' dira merci !..
Pins'comme nous arons du plaisi !...

refrain
4
Et si par hasard sin maite s'fache,
Ch'est alors Narcisse, que nous rirons !
Sans n'avoir invi', j' prindraim'n air mache
J' li dirai sin nom et ses sournoms,
J' li dirai des faribolles
I m'in répondra des drôles ;
Infin un chacun
Verra deux pestac' au lieu d'un.

refrain
5
Allons serr' tes yeux, dors min bohomme
J'vas dire eun' prière à P'tit-Jésus
Pou qui vienne ichi, pindant tin somme,
T' fair' réver qu' j'ai les mains plein's d'écus,
Pour qu'i t'apporte eun' coquille,
Avec du chirop qui guile
Tout l'long d'tin minton,
Te poulèquers tros heur's de long !...

refrain
6
L'mos qui vient, d'Saint Nicolas ch'est l'fête
Pour sûr, au soir, i viendra t'trouver
It f'ra un sermon, et t' laich'ra mette
In d'zous du ballot, un grand painnier
I l'rimplira si tes sache,
D' séquois qui t'rindront bénache,
Sa cha sin, baudet
T'invoira un grand martinet

refrain
7
Ni les marionnettes, ni l'pain n'épice
N'ont produit d'effet, mais l'martinet
A vit'rappajé l'ptit Narcisse,
Qui craignot d'vir arriver l'baudet.
Il a dit s'canchon dormoire...
S'mèr' l'a mis dins nochennoire :
A pris sin coussin,
Arépété vingt fos che r'frain

refrain
paroles et musique de DESROUSSEAUX


La Tour Saint Bertin au début du siècle
Mise à jour le Mardi, 12 Août 2008 09:27
 
 
Joomla 1.5 Templates by Joomlashack